Nocturne

31 octobre 2020

Critique par Sylvie Marcoux

Emmanuel Simard, écrivain originaire de La Baie, au Saguenay, nous a présenté au cours des dernières années quelques recueils de poésie parus, entre autres, chez Poètes de brousse. Sa première publication, L’oeuvre du glacier, lui avait d’ailleurs valu le Prix découverte du Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean 2012. Nocturne est son tout premier album jeunesse. C’est pour ses deux enfants, Madeleine et Valois, qu’Emmanuel Simard a eu envie de se commettre dans ce genre littéraire.

Nocturne, c’est l’histoire de Jules, un jeune garçon d’âge préscolaire qui, attiré par un faisceau lumineux, décide de s’aventurer dehors accompagné par son doudou Caramel alors qu’il fait encore nuit et que toute la maisonnée est endormie. Pendant son escapade, Jules croise plusieurs petits animaux qui l’aident dans sa quête.

Quel parent n’a pas eu peur un jour que son enfant sorte jouer seul à l’extérieur en pleine nuit? La lecture de Nocturne sera d’ailleurs très utile pour rappeler certaines consignes de sécurité et susciter de très beaux échanges entre l’enfant et le lecteur.

Cette oeuvre d’Emmanuel Simard, écrite en prose poétique, saura charmer petits et grands. En voici un court extrait : « Les arbres se balancent de gauche à droite cherchant un peu de fraîcheur. Jules se rend au coin de la rue où il rencontre une moufette et ses petits. » Les magnifiques illustrations de Maud Legrand appuient très bien le texte; par exemple, les scènes de l’histoire qui se déroulent la nuit sont presque monochromes, tandis que celles de jour sont très colorées.

Nocturne a été finaliste au Prix littéraire jeunesse du Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean 2020.

Un album à lire et à relire… en attendant une nouvelle aventure de Jules?

Laissez un commentaire sur cette critique

Autres critiques littéraires
Match

Lili Boisvert

Cam

Steve Laflamme

Numéro deux

David Foenkinos

Novice

Stéphane Dompierre

Touchée

Manon Vincent