L’intrusive

15 mars 2021

Critique par Isabelle Blier

Encore une fois, Claudine Dumont a su me tenir en haleine tout au long de ma lecture.

À mi-chemin entre le rêve et la réalité, entre le passé et le présent, Camille doit demander de l’aide pour arriver à dormir de nouveau. C’est la condition pour avoir le droit de revoir sa nièce. À l’aide de son étrange machine, Gabriel l’amènera à explorer les zones cachées de son esprit.

Peurs refoulées, traumatismes d’enfance, déviance: le parcours scolaire de l’auteure lui permet de jouer avec des thématiques complexes qui nous troublent et nous empêchent de refermer le livre. Chaque fois que l’on croit arriver au sommet de l’intensité, un nouveau rebondissement nous happe. Comme une spirale sans fin.

J’ai adoré ce roman. C’est toujours un plaisir pour moi de retrouver la plume efficace et haletante de cette auteure qui gagne à être connue.

Laissez un commentaire sur cette critique

Autres critiques littéraires
Match

Lili Boisvert

Cam

Steve Laflamme

Numéro deux

David Foenkinos

Novice

Stéphane Dompierre

Touchée

Manon Vincent