Le marabout

18 janvier 2022

Critique par Julien Renaud

Ce recueil de nouvelles s’apparente à un roman déconstruit, puisque les protagonistes de chaque histoire s’entrecroisent dans un casse-tête à 14 morceaux que l’on se plaît à assembler. Autour de la thématique centrale du multiculturalisme s’articulent des enjeux tels que l’immigration, la protection de la langue française, l’identité, les inégalités sociales, les préjugés, la brutalité policière, la culture du viol et la quête d’humanité. Il est fascinant de voir à quel point des thèmes aussi profonds peuvent être abordés avec tant de puissance dans des récits d’à peine quelques pages.

Ayavi Lake m’a charmé. Je ne connaissais pas cette autrice née à Dakar et qui a vécu à Jonquière, puis à Montréal. Sa plume est fluide, juste et polyvalente; son propos est pertinent, défendu avec une belle subtilité. Elle ose prendre différents chemins et réussit à tous coups, que ce soit avec un rebondissement inattendu, une émotion qui résonne, une image qui fait rire, un lyrisme bien dosé ou une pointe d’humour plus ou moins dissimulée. Les nouvelles Le marabout, Lingua franca: variant avec trémolos et Les épouses obtiennent mes trois étoiles.

L’action se déroule principalement dans Parc-Extension, à Montréal, un cocktail culturel qui sert bien l’oeuvre. Une Saguenéenne adepte d’observation anthropologique, un marabout qui peut voler votre peau, une écrivaine racisée et un peu cruelle, une Atikamekw aux mystérieux pouvoirs, un policier en power trip, un vieux sage qui intrigue, une femme immigrante qui boit «l’âme du Québec» et un travailleur de la construction tout ce qu’il y a de plus normal participent à une distribution qui ratisse large sans étourdir.

Parmi cette brochette de personnages, avec qui aimeriez-vous échanger votre corps? L’homme blanc est-il toujours l’option gagnante?

Laissez un commentaire sur cette critique

Autres critiques littéraires
Match

Lili Boisvert

Cam

Steve Laflamme

Numéro deux

David Foenkinos

Novice

Stéphane Dompierre

Touchée

Manon Vincent