Une carte sans légende

30 octobre 2020

Critique par Alban Gougerot

Li-Han est surprotégée par sa mère. Elle en a plus qu’assez d’elle et souhaite plus que tout au monde ne plus être dépendante d’elle. À son école, un nouvel élève fait son apparition : Dominique, adolescent atteint du syndrome d’Asperger. Les élèves apprendront alors à connaître Dominique, ce qui ne s’avère pas toujours facile, en plus de l’étrange menace qui plane sur Li-Han…

Ce livre était très intéressant et bien écrit. Son plus gros point fort est bien sûr Dominique. Ce personnage est très attachant, et il s’agit aussi de celui qui est le mieux développé. L’intrigue du livre est tout aussi excellente. L’autrice met en jeu un « personnage mystère », un individu proche de Li-Han dont on ne connaît pas l’identité, mais qui lui veut du mal.

Malgré tout, on note tout de même une certaine monotonie dans le livre, surtout dans les diverses péripéties qui arrivent aux personnages. De plus, les problèmes de la relation de Li-Han avec sa mère ne prennent pas autant de place dans l’histoire que ce à quoi je m’attendais au début. Malgré ses défauts mineurs, le livre a une multitude de qualités.

En conclusion, je recommande grandement Une carte sans légende aux jeunes amateurs de romans à suspense. Le livre tient en haleine le lecteur, qui ne peut s’arrêter avant de découvrir l’identité du personnage mystère, et c’est une qualité que j’aime beaucoup trouver dans des romans!

Laissez un commentaire sur cette critique

Autres critiques littéraires
Match

Lili Boisvert

Cam

Steve Laflamme

Numéro deux

David Foenkinos

Novice

Stéphane Dompierre

Touchée

Manon Vincent