Reste avec moi

31 octobre 2020

Critique par Émilie Morin

(VOA: Stay With Me)

Mariés depuis plusieurs années, Yejide et Akin n’arrivent pas à concevoir un enfant. Désirant à tout prix un héritier, la famille d’Akin fait fi de la monogamie du couple et se présente à sa porte avec une jeune femme : une seconde épouse pour Akin…

J’avais dans l’idée que Reste avec moi serait un roman à propos d’un couple, mais c’était une vision bien simpliste de ma part. Les difficultés rencontrées par Yejide et Akin sont loin d’être celles que je m’étais imaginées lorsque j’ai commencé ce livre. Alors que je m’attendais à un dilemme moral autour de la grossesse et de la polygamie, l’autrice nigériane Ayòbámi Adébáyò m’a plutôt proposé un ouvrage positivement dérangeant, qui m’a touchée selon des aspects auxquels je n’aurais pas pensé. La maternité y est un thème majeur, tout comme la confiance, la trahison et la santé mentale. Les limites d’un couple sont explorées, mais pas comme on s’y attendrait, car bien qu’il ne soit pas classé comme un thriller, ce roman contient plusieurs rebondissements qui nous gardent captivés jusqu’à la toute fin.

Peu de personnes peuvent se targuer d’avoir su écrire un premier roman d’une telle qualité. Lorsqu’on sait qu’Ayòbámi Adébáyò a étudié sous la tutelle de Chimamanda Ngozi Adichie, il n’y a rien de surprenant, le rythme et le style d’écriture d’Adébáyò rappelant celui d’Adichie, également magnifique. Je recommande fortement ce livre à ceux et celles qui ont aimé la plume derrière Americanah, L’autre moitié du soleil et L’hibiscus pourpre. Le monde littéraire nigérian a de quoi être fier, et il est bon de le voir rayonner à travers des autrices de ce calibre.

Laissez un commentaire sur cette critique

Autres critiques littéraires
Match

Lili Boisvert

Cam

Steve Laflamme

Numéro deux

David Foenkinos

Novice

Stéphane Dompierre

Touchée

Manon Vincent