N’oublie pas la beauté du monde

09 octobre 2021

Critique par Isabelle Blier

J’avais vraiment hâte de lire le plus récent de Maude Michaud et je l’ai dévoré en une soirée!

Encore une fois, j’ai été touchée. Encore une fois, j’ai versé des larmes…

Dans ce roman, Maude Michaud nous partage la lettre d’une mère à sa fille. «Ma belle grande fille, si tu me lis aujourd’hui, c’est que je suis morte il y a maintenant seize ans.»

Au fil des pages, la mère se raconte et ponctue ses tranches de vie de conseils qu’elle aurait aimé partager à sa vie de vive voix. C’est l’histoire d’amour inconditionnel d’une mère envers sa fille qu’elle ne connaîtra pas. Une histoire d’amour de soi.

Les thèmes de la musique, de la famille, du viol, de l’amitié, de la maladie et de la mort sont abordés, mais sans alourdir le texte, qui est rempli d’espoir et de lumière.

Parce que malgré les tempêtes, le monde est beau.

Laissez un commentaire sur cette critique

Autres critiques littéraires
Match

Lili Boisvert

Cam

Steve Laflamme

Numéro deux

David Foenkinos

Novice

Stéphane Dompierre

Touchée

Manon Vincent