Là où je me terre

29 août 2021

Critique par Isabelle Blier

Coup de coeur et un vrai!

Les mots de Caroline Dawson m’ont touchée, m’ont émue.

Avec beaucoup d’amour et de reconnaissance envers ses parents, qui ont fait d’énormes sacrifices pour offrir une vie meilleure à leurs enfants, elle nous raconte son histoire. L’histoire d’une fillette de 7 ans qui doit dire adieu à tout ce qu’elle a toujours connu. Une fillette qui doit tout recommencer, dans un pays où tout peut être froid. L’hiver autant que les habitants. Une jeune fille qui doit se fondre dans la masse, se faire toute petite, quitte à se faire oublier, dans le but de s’intégrer. De faire partie de la gang.

Une femme qui a découvert qu’avec les mots, la magie peut opérer. Que l’on peut enfin être soi partout, sans avoir à renier ses origines.

Chaque court chapitre est une anecdote, une parcelle de cette vie où faire sa place devient un défi. Des perles qui m’ont permis de revisiter un peu la culture de ma jeunesse, mais à travers ses yeux à elle, et cela a souvent pris un tout autre sens.

J’ai adoré, je vous l’ai dit?

Laissez un commentaire sur cette critique

Autres critiques littéraires
Match

Lili Boisvert

Cam

Steve Laflamme

Numéro deux

David Foenkinos

Novice

Stéphane Dompierre

Touchée

Manon Vincent