Faire les sucres

14 novembre 2020

Critique par Frédérique Gagnon

Belle histoire portant sur la vie de privilégiés qui sont pourtant malheureux et qui nous portent à réfléchir sur nos propres privilèges. Personnages complexes et clichés sur certains points, mais touchants dans leur manière de vouloir essayer autre chose, aller ailleurs que les attentes construites à leur égard; autant du point de vue d’Adam, qui a tout pour réussir malgré un équilibre fragile, que de Marion, force tranquille trop longtemps contenue.

Le thème de l’injustice est aussi abordé, en relief au malheur des riches. C’est du même coup l’histoire de relations qui s’étiolent à force de silences et de non-dits, parce qu’il est plus confortable de faire comme si de rien n’était.

«Quelle étrange sensation que d’oublier comment plonger ses yeux dans les yeux qu’on connaît le mieux.»

Laissez un commentaire sur cette critique

Autres critiques littéraires
Match

Lili Boisvert

Cam

Steve Laflamme

Numéro deux

David Foenkinos

Novice

Stéphane Dompierre

Touchée

Manon Vincent