Contacts

15 novembre 2020

Critique par Amélie Jetté

BD

Une BD où les dessins attendrissants de Mélanie Leclerc m’ont touchée dès les premières cases, avant même que les mots s’en mêlent. L’histoire d’une passion, d’un père, de sa fille, où apparaissent quelques cinéastes québécois jadis produits et distribués par l’ONF.

Martin Leclerc y parle de photo d’une façon que j’ai trouvée émouvante, voire bouleversante. «Pour voir, il faut écouter… Les gens sont beaux quand ils parlent de ce qu’ils aiment. C’est mon père qui m’a appris ça.»

Laissez un commentaire sur cette critique

Autres critiques littéraires
Match

Lili Boisvert

Cam

Steve Laflamme

Numéro deux

David Foenkinos

Novice

Stéphane Dompierre

Touchée

Manon Vincent