Comment les paradis fiscaux ont ruiné mon petit-déjeuner

17 mars 2021

Critique par Amélie Jetté

Mot de l’éditeur: «Récit d’une grande finesse à l’humour décapant qui expose de façon admirablement limpide le problème des paradis fiscaux.»

Cet essai critique est présenté sous la forme d’une bande dessinée mettant en vedette un jeune trentenaire souhaitant dorénavant «éviter toute collaboration avec les entreprises complices de l’évasion fiscale […], quête audacieuse menée sous le regard amusé (et avisé) de sa compagne».

Le philosophe Alain Deneault en signe la postface et y est toujours aussi juste et pertinent.

Particulièrement en ces temps pandémiques, où notre difficulté collective à financer nos services publics nous pète en pleine face, cette lecture m’apparaît nécessaire. Elle m’a permis de comprendre l’ampleur et la portée tentaculaire du problème outrancier que représentent les paradis fiscaux, même si elle a, en plus de me faire rire et sourire par son ton, assurément scrappé mon déjeuner.

Laissez un commentaire sur cette critique

Autres critiques littéraires
Match

Lili Boisvert

Cam

Steve Laflamme

Numéro deux

David Foenkinos

Novice

Stéphane Dompierre

Touchée

Manon Vincent